EXPLORJOB signe un accord de partenariat avec la CPME Isère.

Il est vrai que les difficultés de recrutement étaient une préoccupation constante des TPE/PME, même si les évènements liés au Covid 19 et à la récession qui va s’en suivre, risquent de « rebattre les cartes du chômage ».

En attendant, il faudra, plus que jamais, que nos TPE/PME aient des collaborateurs motivés et investis pour sortir de cette crise économique qui s’annonce difficile. EXPLORJOB a donc toute sa légitimité pour les aider à atteindre cet objectif.

Pour mémoire, la part des TPE/PME reste déterminante dans le paysage économique de notre pays. Comme le montre l’étude ci-dessous *, c’est une composante qu’il est impératif d’intégrer dans notre projet EXPLORJOB car  :
  • La part des TPE/PME sur le nombre total d’entreprises représente 99,8 %.
    La France compte 3,1 millions de TPE et PME, soit 99,8 % du nombre total d’entreprises. Une très grande majorité d’entre elles (96 %) sont des microentreprises (MIC).

  • La part du chiffre d’affaires réalisé par les TPE/PME représente 36%.
    Les TPE et PME réalisent chaque année 1 300 Milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit un peu plus du tiers (36%) du chiffre d’affaires total des entreprises françaises.

  • La part des salariés qui travaillent dans une TPE/PME représente 49%.
    Sur un total de 14 million de salariés en France (en équivalent temps plein), 7 millions travaillent dans les PME/TPE. Les ETI et grandes entreprises représentent quant à elles respectivement 23 % et 27 % de l’effectif salarié.

  • La part des TPE dans l’emploi salarié représente 20 %.
    Les seules TPE comptent pour 20 % de l’emploi salarié total, avec un poids prépondérant dans la construction et l’hébergement-restauration.

  • La part des TPE qui n’ont aucun salarié représente 55 %.
    Plus de la moitié des TPE n’ont aucun salarié.

  • La part des PME qui ont recruté dans les six derniers mois représente 69 %.

  • Plus des deux tiers (69 %) des PME ont recruté au moins une personne dans les six derniers mois.

  • La part des PME qui ont des difficultés pour recruter représente 64 %.
    Deux PME sur trois affirment rencontrer des difficultés pour recruter. Les trois principales raisons invoquées sont la pénurie de compétences (54 %), le manque de motivation des candidats (48 %) ou encore la complexité juridique et administrative imposée par le code du travail (43 %).

    Pour en savoir plus sur la CPME Isère, cliquer ici

    * Sources : Etude Ipsos pour Randstad (données 2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *